/ RENCONTRES

Réussir à gagner une heure chaque jour par Bao Dinh, co-auteur de la 25e Heure

Rencontre avec Bao Dinh, co-auteur de la 25e Heure, une ode à l'organisation personnelle et à la productivité.

Dans le cadre de notre 12e édition "Optimsez votre temps", l'équipe teambox est partie à la rencontre des auteurs de la 25e Heure, recensant les secrets de 300 entrepreneurs à l'ère de la planification et de l'automatisation de bon nombre de nos tâches quotidiennes au travail. Nous avons pu échanger avec Bao Dinh, l'un des 3 co-auteurs.

Bonjour Bao, est-ce que tu peux te présenter brièvement ?

Bien sûr, je suis directeur d’investissement dans l’équipe Venture Capital d’Idinvest Partners. Nous investissons dans des sociétés jeunes, innovantes et dirigées par des entrepreneurs exceptionnels en France et en Europe. Précédemment, j’avais la responsabilité de la région EMEA chez HotelTonight et j’ai démarré ma carrière dans le conseil chez Oliver Wyman.

Peux-tu nous expliquer qu’est-ce que cette fameuse 25e heure ?

Cette 25e heure, c’est cette heure supplémentaire qu’on peut tous libérer chaque jour simplement en appliquant quelques techniques simples d’organisation, de concentration et d’accélération. Par exemple, apprendre à dire non. Plus on avance dans sa carrière, plus on est soumis à des sollicitations, plus il faut dire non. Mais on ne peut y réussir qu’à deux conditions : avoir très clairement défini ses objectifs, et oublier l’idée reçue que dire non peut vexer son interlocuteur.

25-h-1@2x

On a eu envie d’écrire La 25e Heure parce qu’on a observé que de plus en plus d’amis autour de nous se plaignaient de travailler trop, certains ont même connu des burn out. C’est le syndrome d’une époque : les cadres travaillent de plus en plus. Leur temps de travail hebdomadaire a augmenté de 1 heure et demie en 10 ans ! On passe sans cesse d’une tâche à l’autre sur ses ordinateurs ou ses smartphones, on est inondé d’e-mails et de messages qui nuisent à sa concentration… Les nouvelles technologies ne devraient pas nous accabler de travail, mais au contraire nous en libérer !

La mission qu’on s’est fixée pour La 25e Heure, c’est de rendre du temps aux gens, celui qu’ils perdent sur des tâches ennuyeuses et rébarbatives.

On comprend aussi au fil des pages que vous avez utilisé vos bonnes recettes pour écrire le livre, comment ça s'est déroulé concrètement ?

Après avoir récolté les conseils de productivité de centaines d’entrepreneurs, on s’est isolé dans une maison de campagne avec mes deux co-auteurs et on a écrit le premier jet du livre en un week-end.

Ensuite, il y a eu énormément d’itérations, mais le plus difficile était fait : on s’était lancé et on avait vaincu le plus gros risque des écrivains : la procrastination.

Pour écrire La 25e Heure, on a mis en place un certain nombre de techniques décrites dans le livre : on a défini nos objectifs très clairement chaque jour, on a utilisé la technique de l’échelle pour décomposer le projet du livre en sous-tâches réalisables, on a supprimé toutes les notifications sur nos smartphones et on s’est focalisé sur la tâche à accomplir.

Pour finir, en refermant le livre, on a la confirmation que notre relation au temps est très personnelle, voire intime. Or une équipe est une somme d’individualités. Quelle serait pour toi la formule magique pour s’assurer que l’équipe développe cette conscience du temps commun et soit efficace collectivement ?

C’est vrai que chaque individu gère son temps différemment. Certains aiment démarrer le boulot très tôt, d’autres préfèrent rester tard par exemple. Mais ce qui est universel, c’est qu’on a tous envie de libérer du temps chaque jour pour le passer sur ce qui compte vraiment : passer du temps avec sa famille, ses amis, voyager à l’autre bout de la planète etc.

25-h-2@2x

Je trouve que les équipes ont en fait souvent conscience qu’elles perdent du temps sur des tâches ennuyeuses ou en réunions interminables. Ce qui est plus difficile, c’est de se mettre d’accord avec ses collègues sur les règles de gestion du temps.

Je conseille aux entreprises qui nous sollicitent de définir leur règles internes, adaptées à la culture d’entreprise, qui vont leur permettre de travailler mieux pour travailler moins. Cela devrait même faire partir de l’onboarding des collaborateurs. Par exemple, Alan a supprimé les réunions, chez Amazon, les réunions démarrent par la lecture d’un memo qui documente les décisions à prendre et donne le contexte, HotelTonight a une “Meet Better policy”.

La gestion du temps est au coeur de la culture d’entreprise et c’est à mon avis essentiel de définir et partager quelques règles simples à tous les collaborateurs. On parle d'ailleurs souvent de Playbook, ou règles du jeu, pour cadrer le travail en équipe dans les entreprises anglosaxones.

Merci beaucoup Bao.

Pour vous procurer la 25e Heure, c'est par ici.
On vous le recommande chaudement
😉

Teambox aide chaque mois des centaines de collègues à mieux travailler ensemble. Comment ? En vous livrant directement au bureau une expérience à vivre en équipe le temps d'une réunion ou d'un déjeuner pour trouver vos repères, développer des compétences situationnelles et atteindre vos objectifs ensemble.

Footer_Post_Box_2@2x

Réussir à gagner une heure chaque jour par Bao Dinh, co-auteur de la 25e Heure
Share this